SALARIES du tourisme social et familial

L’emploi et la formation

La prédominance des métiers de la restauration, de l’animation et de l’hébergement et une polyvalence diffuse :

- Plus de 70% de l’effectif salarié est réparti dans : la restauration, l’animation et l’hébergement, avec l’entretien-maintenance et le management, c’est près de 90% de l’effectif.
- 4 métiers représentent à eux seuls 40% de l’emploi: les animateurs enfants/jeunes, les femmes de ménage, les employés de salle et les directeurs.
- La polyvalence est en effet un phénomène très répandu dans la branche, en particulier au sein des petits établissements.
- Cette spécificité de la branche induit des besoins en formation, notamment sur les savoirs et compétences de base des différents métiers.

Typologie des métiers et enjeux de formation , 3 types de métiers :

  • Type 1 :
- Métiers principalement peu qualifiés , effectif conséquent.
- Salariés majoritairement jeunes et saisonniers et ont peu ou pas d’ancienneté. Pour ces métiers, les responsables d’établissement anticipent le plus souvent une diminution de l’effectif.
- Ce type de métier existe chez les hommes comme chez les femmes.
- concerne l’ensemble des métiers de l’animation, les métiers de la restauration les moins qualifiés (commis de cuisine/plongeur, serveur/barman, employé de salle) et les hommes/femmes toute main.
- Les emplois de ce type de métier peuvent jouer un rôle de variable d’ajustement face à une stagnation ou une baisse anticipée de l’activité.
- Le caractère saisonnier de ces emplois complexifie la mise en oeuvre d’une politique de formation, alors que la jeunesse et la faible ancienneté de ces salariés se traduit précisément par des besoins de formation. 
  • Type 2 :
- Métiers de l’hébergement et de l’entretien, maintenance.
- Les salariés exerçant ces métiers ont un âge moyen ou de seniors, ils ont majoritairement une ancienneté supérieure à un an et sont majoritairement titulaires d’un CDI.
- Les métiers les plus conformes à ce type sont ceux d’employés/ouvriers de maintenance, jardiniers/fontainiers et femmes de ménage.
 
  • Type 3 :
- Les salariés sont plutôt des seniors ayant plus de 5 ans d’ancienneté, ce qui pourrait poser la question de leur renouvellement. Ils sont titulaires d’un CDI.
- Pour ces métiers, les responsables d’établissement prévoient plus souvent une augmentation de l’effectif qu’une baisse.
- Les métiers les plus conformes : les directeurs, les métiers à responsabilité et/ou d’encadrement (chefs de restauration, chefs de cuisine, responsables d’hébergement, cadres administratifs et techniques) et les métiers administratifs.

Les emplois de type 2 et 3, occupés principalement par des salariés en CDI ne posent pas de problème particulier pour la mise en œuvre d’une politique de formation. L’anticipation d’une augmentation des salariés pour les métiers de type 3 laisse présager des besoins de formation accrus.

 

L'Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications

Il est composé d'un nombre égal de représentants des syndicats de salariés et d'employeurs membres de la CPNEF.

L'Observatoire a toute compétence pour mener à bien des travaux d'observation inhérents aux métiers propres aux secteurs du Tourisme.

 

TSF